Pour le commun des mortels parmi les musulmans, une banque est forcément une institution diabolique. Et pourtant, il est bel et bien possible d’avoir des banques islamiques !

Les banques, un fonctionnement initialement simple, devenu opaque

En matière de finance islamique, la France accumule un retard de plus de vingt ans sur ses voisins européens, et ceci malgré les efforts de Christine Lagarde, ancienne ministre de l’économie française, qui souhaitait démocratiser la finance islamique en France dans un contexte de crise économique.

Ce qui est interdit pour une banque islamique

Traditionnellement, une banque est une société de coffre qui vous garantit la garde de votre argent en sécurité en échange d’une compensation. Puis, petit à petit, les banques se sont rendu compte qu’elles avaient énormément d’argent stocké qui ne bougeait pas. Au fil du temps, est venue l’idée de prêter cet argent au lieu de le laisser dormir. Bien entendu ce prêt d’argent vient avec une contrepartie qui est une rémunération, un gain. Ces prêts ont permis aux banques de prendre une toute autre dimension, en réalisant des bénéfices bien plus importants que si elles stockaient uniquement l’argent qui leur était confié.

Ce gain là bien évidemment est considéré comme illicite en Islam, car il s’agit d’un gain usuraire, considéré comme l’un des péchés majeurs dans notre religion.

Ce qui est permis pour une banque islamique

Si la banque s’était arrêté à son activité première, à savoir garder l’argent des gens, ne rien facturer de plus que la sauvegarde et l’épargne sans intérêt, elle aurait eu une activité licite selon l’Islam. Ainsi, comme de nombreuses choses, les banques avaient une intention et une fonction louable et bonne dans la solution. C’est l’appétit grandissant de l’homme et son avidité pour l’argent qui a poussé les banques à rechercher encore plus de profit.

Bien évidemment, les banques en Islam peuvent aussi proposer des solutions de financement comme nous le verrons ou même apporter des solutions d’investissement pour ceux qui disposent d’une petite épargne. 

Comment une banque islamique peut-elle financer votre prêt de manière Halal ? 

Le modèle de financement Halal sans intérêt existe, il a même été pratiqué dans le monde islamique durant des siècles afin d’aider les petites bourses à faire l’acquisition ou l’investissement nécessaire à leur développement.

Ceci est bel et bien possible ! Même sans passer par des contrats spécifiques tels que la Mourabaha qui n’est pas plébiscité par les musulmans et qui ne fait pas l’unanimité entre les savants musulmans. 

Comment le faire? Et bien tout simplement en proposant aux personnes épargnants d’accorder un prêt à taux zéro aux débiteurs. Ce système a été pratiqué en Suède et il marche à merveille. La banque propose aux foyers ayant de l’épargne d’accorder un prêt, que la période soit courte ou longue.

Ainsi, il nous sera possible chez Laymoon de proposer des prêts à taux zéro le jour où nous arriverons à fédérer suffisamment de clients ayant la même ambition que nous : construire un monde meilleur.

Je veux en savoir plus